[Contemporaine] Baby Challenge 2014« Le Corps exquis » de Poppy Z Brite [Abandon]

2008 Editions J’ai Lu
Langue française – 286 pages
Note 1étoile passez votre chemin
Synopsis

Perversion des âmes et poésie du macabre au service d’une des fictions les plus noires jamais publiées sur les serial killers : sans concession, choquante, répulsive. Un roman fascinant et extrémiste. Un livre violent dont aucun lecteur ne sortira indemne.

séparateur

J’ai abandonné ce roman avant la fin mais je fais tout de même un billet pour expliquer les raisons de mon choix.

Toutes les critiques (ou presque) qualifie ce roman underground de chef-d’oeuvre absolu.

Pour ma part, je me suis forcé à le lire jusqu’ au milieu (ce fut un calvaire, croyez-moi, car outre son manque flagrant d’intérêt, ce roman est à vomir). J’ai fini par jeter l’éponge tant j’avais l’impression de perdre mon temps…Le style de Poppy Z Brite n’étant même pas assez bon pour rattraper une intrigue inintéressante et invraisemblable.J’ai vraiment détesté. Non pas, parce que je suis une âme sensible, une coincée, ou que je n’ai pas le coeur assez bien accroché, (principaux reproches que l’ont fait, j’ai l’impression, à celles et ceux qui n’aiment pas ledit roman) mais primo, parce que je m’ennuyais en le lisant et secundo, parce que mon instinct de lectrice me soufflait que cette lecture était tout à fait dispensable, (j’ai d’ailleurs reçu un ou deux témoignages qui allaient en ce sens, m’assurant qur je ne ratais pas grand-chose, que ce livre était loin du chef-d’oeuvre annoncé). Mais enfin et surtout, je ne vois pas ce que ce roman peut apporter à la littérature en général, et à la lectrice que je suis en particulier. Le corps exquis commence dans l’invraisemblance totale pour se poursuivre dans le ridicule le plus absolu. Comme si par exemple, un dangereux tueur nécrophile pouvait s’évader aussi facilement d’un quartier de haute-sécurité d’une prison, en abusant trois légistes en simulant sa propre mort ! Depuis quand un individu peut-il cesser de respirer pendant des heures et arrêter quasiment les battements de son coeur ? Comment peut-on avoir recours à un stratagème d’évasion aussi ridicule ?) Sans parler de la probabilité de rencontrer justement un autre serial-killer (sur son palier ou presque), homosexuel (comme par hasard) et ayant les même penchants pervers et criminels en plus (ou presque) dans une ville aussi vaste et peuplée que la Nouvelle- Orléans… Manque terrible de crédibilité. De plus, l’amalgame (tendancieux et par conséquent dangereux) qui est fait en permanence par Poppy Z Brite entre l’homosexualité et la transmission du sida m’a vraiment dérangée (L’appelation peste gay revient trop souvent à mon goût). 

Et les personnages !? Creux, sans profondeur, caricaturaux et risibles. Quant à la démarche artistique… Le sordide pour le sordide, sans ambition autre que la provoc’ facile et gratuite n’est pas une démarche artistique intéressante à mes yeux. Au contraire. Poppy Z. Brite, sur un sujet similaire (l’étude de la psychée des serial-killers), est loin d’avoir le talent et la finesse d’une Joyce Carol Oates et de son excellent Zombi, autrement plus ambitieux, profond et abouti. Le corps exquis, à l’inverse, est vraiment d’une vacuité phénoménale (à part les scènes de boucherie, de tortures, et autres joyeusetés comme la nécrophilie, le cannibalisme ou la transmission volontaire du VIH à des partenaires non avertis), que nous apporte « l’auteure » ? Rien. Quant à cette pseudo-magnifique histoire d’amour sensuelle que l’on m’avait vantée … No comment…

Bref, je ne vous incite à rien. Lisez-le ou pas. Le mieux reste de vous faire votre propre opinion mais soyez conscient qu’à côté de ce roman, même le Marquis de Sade passe pour un petit joueur….

Pour ADULTES UNIQUEMENT

 

Publicités

5 Commentaires

  1. Pingback: [Bilan Lecture et Stats du blog 2013] | Reveline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s