[Opération Masse Critique Babelio spécial jeunesse ] « Les Avatars de Gaspard : Le jardin mystérieux » de Sylvain Lignac et Louise Revoire

Éditeur : Scrineo (2013)
Temps de lecture : 1h30
Note livredeuxétoilessansplus
Synopsis

Bastien a invité Chloé et Gaspard à passer deux semaines avec lui, dans la ferme de son grand-père. Après quelques jours, tout se met à aller de travers : dans le potager, les légumes refusent pour la première fois de pousser et restent à l’état de légumes nains et Nina, la petite soeur de Gaspard, collante comme un vieux chewing-gum, se met brusquement à s’endormir n’importe où et n’importe quand, sans que le médecin ne comprenne précisément ce qui lui arrive… Tous ces étranges événements inquiètent de plus en plus les trois amis. Ils se lancent alors dans une enquête qui va les mener d’abord dans le jardin de la voisine où une étrange pierre pourrait bien être responsable de tous les malheurs de ce petit monde. Ils devront alors aller chercher la solution pus loin, dans la montagne, où un observatoire astronomique pointe ses télescopes vers le ciel. Il y a fort à parier que Gaspard, Bastien et Chloé finissent cette histoire la tête dans les étoiles…

séparateur

Merci à Babelio pour ce nouveau témoignage de confiance.

Il est des romans jeunesse qui emportent tout autant les petits que les grands …Hélas, ce n’est pas du tout le cas de celui-ci….et je me suis beaucoup ennuyée en le lisant.

C’est d’autant plus dommage que l’idée fantastique de départ est bonne mais son potentiel est exploité de maniére trop superficielle.
Car ce roman manque de profondeur tant dans l’intrigue que dans ses personnages, de petits héros construits sur le même « moule » et qui semblent avoir une personnalité interchangeable. Aucun d’eux ne se démarque de ses camarades dans le quatuor. Si bien, que l’on a très vite l’impression d’un même enfant décliné sous quatre prénoms différents, hormis l’âge et le sexe, car ils ont tous les même qualités : gentils, polis, sensibles, courageux.

L’écriture est dynamique et émaillée de petites touches d’humour gentillet, mais appauvrie par des redites et son manque d’ambition. Le style est un peu trop simpliste, le roman étant destiné aux 9/10 ans, on aurait pû s’attendre à quelque chose de plus ambitieux.
Le lexique renseignant les enfants sur les mots « compliqués » en fin de roman est une belle initiative qui compense un peu le manque d’envergure de la narration.

Mais les plus jeunes de nos chéres têtes blondes s’identifieront sans souci à ce sympathique quatuor d’enfants engagés dans un mystére (dont les adultes viendront à bout dès.les premiéres pages ;))

Bref, à condition de le réserver aux plus jeunes, ce roman emportera ses petits lecteurs et leur apprendra quelques notions d’astronomie sans en avoir l’air. Mais décevra à coup sûr les plus grands par son manque d’originalité et sa superficialité.

Je signale aussi (au cas où) que j’ai trouvé une ou deux fautes de frappe et un gros contresens (gênant) dans l’intrigue 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s