« Un oiseau blanc dans le blizzard » de Laura Kasischke

Editions Le Livre de Poche (2012)

312 pages

Temps de lecture : 2 jours

Note 3étoilesbon

Synopsis

Par une froide journée de janvier une femme disparaît dans l’une de ces banlieues trop propres et trop calmes que le cinéma américain nous a révélées.
Katrina, sa fille unique, croit régler avec un soin méticuleux et lucide ses comptes avec l’image d’une mère destructrice détestée en secret. Mais alors pourquoi ces rêves obsédants qui hantent ses nuits ?

 

 

séparateur

 

 

Le coupable, le motif, le lieu. J’avais tout deviné du fin mot de l’histoire dés la page 30. Déçue donc par la prévisibilité de ce roman, loin d’être aussi prenant qu’Esprit d’hiver. Loin d’être aussi surprenant et fascinant aussi. Beaucoup de blabla pour faire un quota de pages. Les mêmes obsessions hantent ce livre : les relations méres-filles difficiles, l’absence métaphorique du père, l’adolescence tourmentée et l’entrée dans l’age adulte, autant de thême que l’on retrouve d’un roman a l’autre. Reste le plaisir de l’univers si identifiable de Kasischke, de son écriture visuelle et organique. Même si je déplore ici une crudité gratuite et mal maitrisée.
J’espère apprécier davantage les autres romans de l’auteure.

Publicités

3 Commentaires

  1. nymeria

    Surtout si tu avais aimé son dernier roman, la déception est encore plus grande. On espère découvrir quelque chose de même qualité et puis pfffffffffffiitttt ! raté ! J’espère que ta nouvelle lecture est plsu plaisante ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s