« Coup de foudre à Austenland » de Shannon Hale

Editions Charleston (2013)

260 pages

Temps de lecture . 2 h

Note 4étoiles-trèsbonmais

Synopsis

Jane Hayes est une jeune New Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession secrète pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l’adaptation de la BBC de Pride and Prejudice. Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant : aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison. Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de 3 semaines dans un centre chic pour les Austen-addicts, les fantasmes de Jane impliquant une rencontre fortuite avec un héros tiré tout droit de l’époque de la Régence deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser Jane de son obsession pour lui permettre de rencontrer un vrai Mr. Darcy ?

séparateur

Un cupcake à la rose…Voilà ce que m’évoque ce court roman de Shannon Hale.

Si ce n’était les tergiversations sentimentales incessantes de cette girouette de Jane, j’aurai davantage apprécié ce moment de lecture – détente. En effet, l’héroïne ne sait pas ce qu’elle veut et se contredit sans cesse. Malgré tout, je me suis beaucoup reconnue dans ce personnage de Jane, disons, que je me suis reconnue surtout dans l’admiration sans bornes qu’elle voue à Jane Austen, au roman Orgueil et Préjugés, et à Elizabeth Bennett et Mr Darcy.

Tout comme elle, j’ai lu le roman plusieurs fois et vu et revu l’adaptation de la BBC avec Mister Colin Firth. Je fus d’ailleurs sensible aux multiples allusions de l’auteure (souvent fort amusantes) concernant cette mini-série.

L’idée de départ est trés sympathique : Passer des vacances dans une fausse Angleterre de 1816, reconstituée à partir d’acteurs et de figurant(e)s afin de revivre les grandes intrigues amoureuses des romans de Jane Austen.  En grande admiratrice de Miss Jane Austen, j’ai moi aussi parfois rêvé de  faire un bond dans le passé pour me retrouver à l’époque pré-victorienne et m’en aller espionner Lizzie et son Mr Darcy. Bonne idée mais traitement approximatif, hélas. Car le récit devient vite répétitif.  Il y a aussi des flottements narratifs qui font que l’on a parfois envie de bailler.

Mon plus grand regret est que l’auteure délaisse, un peu trop vite à mon goût,  son idée d’immersion historique, pour laisser revenir le 21éme siecle de façon prématurée dans l’intrigue.

Bien sûr, les codes de la chick- lit sont présents mais cela reste supportable. A la base, je n’aime pas ce style mais dans Coup de foudre à Austenland, j’ai trouvé que les éléments caractéristiques du genre fonctionnaient bien.

Mais ce que j’ai surtout aimé dans ce roman, c’est le brouillage continuel entre la fiction et la réalité. Comme Jane, les lectrices auront du mal a démêler le vrai du faux tout au long du récit. Qui joue ? Qui est sincère ?

Jusqu’au bout, j’ai eu des doutes sur les personnages et je n’ai deviné la fin que quelques pages avant. Donc au final, la fin n’est pas si prévisible que je le craignais.

Sans prétention aucune, ce petit roman permet de passer un bon moment de détente agrémenté d’humour. La romance oscille entre conservatisme et modernisme  et la lecture est facilitée par une écriture trés simple.

Les fans d’Austen – et celles qui aiment la chick-lit à la Bridget Jones, croquerons cette friandise avec gourmandise comme moi qui n’en ai fait qu’une bouchée en le terminant en 2h. J’ai désormais hâte de voir l’adaptation cinématographique.

Publicités

3 Commentaires

  1. Pingback: La Gazette Elfique ≠ 19 | Reveline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s