[Challenge de Calypso, session 15, Rêve] « La Peau des Rêves, 1, Nuit Tatouée » de Charlotte Bousquet

Editions L’Archipel (Galapagos) (2011)

230 pages

Temps de lecture : 1 jour et demi (j’ai lambiné en chemin)

Note livredeuxétoilessansplus

Synopsis

Être libre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de Cléo, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides.
Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elles, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblable à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?
Convaincue que son adversaire connaît la clef de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison… et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.

séparateur

Heureusement, ce premier tome est court, plus court en tout cas que le nez de Cyrano de Bergerac  auquel l’auteure fait sans cesse référence en tant que héros favori et maitre à penser de son héroïne – car j’ai peu apprécié cette lecture.

La chose qui m’a le plus fait tiquer étant le style utilisé : narration morcelée, tronçons de phrases pour ne pas dire moignons, surabondance de virgules, tout cela hache trop le texte et le rend télégraphique. La lecture en devient fastidieuse. Plusieurs fois j’ai du relire des phrases pour les comprendre. Les intermédes ne servent à rien sinon à couper l’action. Grrr.

Le début est lent et compliqué à comprendre.

L’univers a du cachet et un potentiel certain mais l’auteure ne nous en fait qu’une rapide et sommaire visite guidée. Pas assez pour parvenir véritablement à s’immerger à l’intérieur de ce monde dévasté par une catastrophe dont on ne sait rien. Ajoutons à cela, une nette propension à l’exagération et au too much qui hélas décrédibilise l’univers mis en place avec pourtant une réelle volonté de noirceur qui est somme toute à saluer. Il faut oser proposer un univers aussi sombre et étouffant d’être presque sans concessions.  Le hic, c’est que l’on ne croit pas une seconde à ces créatures mutantes post-apocalypse. Ils m’ont fait songer aux hommes-rats-garous et autres réjouissants hybrides dans Anita Blake (l’une des raisons pour lesquelles j’ai cessé de lire Anita Blake).

Quant à l’intrigue, là encore je suis très mitigée. J’ai aimé le milieu lorsque l’héroïne est en péril mais ensuite tout retombe, redevient plat. Un peu comme un sandwich dont la garniture serait bonne mais les tranches de pain un peu trop rassis et épaisses. Pardonnez cette comparaison bien triviale mais elle traduit bien mon sentiment.

Enfin les personnages ne sont pas assez développés et quand ils le sont un peu ils sont trop clichés et on voit très vite clair dans leur petit jeu. Aucune surprise à en attendre, j’en ai bien peur.

En revanche, je pense que la saga de Charlotte Bousquet pourra plaire à d’autres que moi. Des lecteurs moins tâtillons que moi quant à la vraisemblance ou qui apprécient les écritures destructurées faites de phrases courtes associées à beaucoup de ponctuation (j’ai tendance à préférer les proses victoriennes un peu empesées et collet-monté ;)).

lechallengedecalypspo

Publicités

4 Commentaires

  1. Mypianocanta

    Aïe ! il est dans ma PAL et ce que tu en dis ne me donne absolument pas envie de m’y plonger.
    On dirait bien que les titres « rêves » ne font pas tant rêver que cela.

  2. Acr0

    Si l’intrigue en elle-même ne m’a pas subjuguée, j’ai vraiment aimé le style d’écriture qui colle terriblement à l’univers.
    Les créatures ne sont peut-être pas assez crédibles pour toi, mais n’oublions que cela se passe au moins 100 ans après l’apocalypse (dont on ne connait pas la date).

  3. Pingback: La Gazette Elfique ≠ 18 | Reveline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s