[Le Choix du Chapelier Fou : Spécial PAL] [7] Mars: « « La Cité des Jarres » d’Arnaldur Indridason

Editions Points (Policier) (2006)

327 pages

Temps de lecture : 3 heures

Note 3étoilesbon

Synopsis

Un nouveau cadavre est retrouvé à Reykjavik. L’inspecteur Erlendur est de mauvaise humeur : encore un de ces meurtres typiquement islandais, un  » truc bête et méchant « 
qui fait perdre son temps à la police… Des photos pornographiques retrouvées chez la victime révèlent une affaire vieille de quarante ans. Et le conduisent tout droit à la  » cité des Jarres « , une abominable collection de bocaux renfermant des organes…

séparateur

Bien que, paradoxalement, je l’ai lu trés vite, (3 h), ce roman m’a déçue par son manque d’originalité et son classicisme poussé à l’extrême.

Avec tout ce que j’entendais d’élogieux sur ce thriller depuis des années, je m’attendais à être davantage transportée.

Le début est poussif. Le rythme global est un peu lent et flegmatique et l’intrigue sans réelle surprise même si elle est solide et a su me tenir éveillée.

Sympathique, l’inspecteur est quand même un peu fade. On a du mal à s’attacher aux personnages principaux qui nous laissent à l’écart et comme dans Wallander, la vie privée du héros prend un tantinet trop le pas sur l’enquête à mon goût.

En résumé, je n’ai pas adoré ni détesté mais je m’attendais à bien mieux. 

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: La Gazette Elfique ≠ 18 | Reveline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s