Combat d’auteurs (illimité) MAM vs Roald Dahl (1-15 fév)

http://iluze.files.wordpress.com/2012/11/combat-dauteurs-6-mam-vs-roald-dahl.jpg?w=250&h=187
Iluze nous en rappelle les régles :

Combat d’auteurs, je le rappelle est un challenge qui oppose 2 auteurs durant une période déterminée. Chaque chronique rapporte 1 point à l’auteur. L’auteur peut avoir 0,5 point supplémentaire si la chronique est positive (et -0,5 point si elle négative).

Pour participer, il suffit de poster une chronique d’un livre écrit par un de ces 2 auteurs entre le 1er et 15 février 2013.

Plusieurs variantes existent :

– Soit vous choisissez un auteur et lisez un de ses livres

– Soit vous choisissez un auteur et lisez plusieurs livres pour augmenter ses chances

– Soit vous lisez un même nombre de livres des auteurs. Vous restez donc neutre.

– Soit vous lisez des livres des 2 auteurs mais vous lisez plus de livres de l’un d’entre eux. C’est en général ce que je fais, je lis un livre de chaque pour découvrir puis j’en lis un autre ou plus de l’auteur qui m’a le plus convaincu pour lui donner plus de chance.

En gros, si vous lisez un livre d’un de ces 2 auteurs au minimum et publier votre chronique entre le 1er et le 15 février, c’est bon ^^.

Vous n’êtes plus obligés de garder votre lecture secrète. Il y aura toujours du suspense car je crois que peu de monde voir personne ira vérifier ce que chaque participant lit donc n’hésitez pas à parler de vos lectures, à faire des lectures communes etc.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser oki889. Vous pouvez vous inscrire sur le topic ou sur mon blog.

Editeur : L’école des loisirs
Collection : medium

Temps de lecture : 2 h

Note livredeuxétoilessansplus

 Synopsis

Monsieur Hazard, que venez-vous faire à la Top Star Agency ? Un professeur en Sorbonne au milieu de filles aux mensurations de rêve, est-ce bien sérieux ? On dira que c’est pour la bonne cause, puisque sa petite amie, Catherine Roque, mannequin depuis peu, lui a donné rendez-vous à son agence. Mais fréquenter le monde de la mode en ce moment, c’est aller au-devant du danger. Un désaxé envoie des poupées Bardy piégées à des top models. Bilan de la quatrième explosion qui visait la sublime Maori Cannell : une morte, treize blessés, parmi lesquels un imprudent chasseur d’énigmes. Mais Nils Hazard est de ces hommes que rien n’arrête, surtout quand vient sonner à sa porte un étrange et séduisant mannequin, Ange Morane, seize ans, mi-fille, mi-garçon, sans doute accro aux drogues dures, peut-être mythomane, et qui prétend connaître le terroriste. Une nouvelle aventure de la série des Nils Hazard rééditée.  

  – Qui envoie des poupées Bardy piégées à de célèbres top models ? – Pourquoi les anges donnent-ils des rendez-vous à trois heures du matin? – Existe-t-il un enfer pour les poupées et un paradis pour les ours en peluche? – Pourquoi un professeur en étruscologie a-t-il du mal à se faire passer pour un voyou fasciste ? – Quelle est la différence entre Steppe, e l’after-shave des hommes qui n’ont pas froid aux yeux», et Aventura, «l’eau de toilette des hommes que rien n’arrête»? – Quel est le vrai rôle des nains de jardins? – Et pourquoi Nils Hazard a-t-il autant le goût du risque? 

séparateur                                                                                                                                           

Je n’ai pas du tout accroché.

Anecdotique et très largement en-dessous de l’excellent « Oh boy ! » qui avait été un gros coup de cœur pour moi il y a quelques mois. Je n’ai ni adhéré à l’histoire (trop survolée) ni aux personnages (peu attachants) et l’atmosphère du roman est vraiment spéciale voire un tantinet dérangeante. La plume qui m’avait tant séduite dans « Oh ! Boy ! » est en berne tout du long. Où sont les métaphores, les images et l’absurde que je m’attendais à retrouver dans cette seconde lecture de Marie-Aude Murail ? L’humour n’est pas assez présent et lorsqu’il y en a il s’agit avant de comique de situation qui pour moi ne fonctionne pas ou de calembours assez pauvres. Bref, je n’ai pas pris de plaisir à lire cet ouvrage, pire, j’avais hâte d’en terminer afin de lire autre chose. Très déçue.


Publicités

3 Commentaires

  1. Pingback: Combat d’auteurs, round 6 : Marie-Aude Murail vs Roald Dahl « Chez Iluze
  2. Pingback: Combat d’auteurs, round 6 : Marie-Aude Murail vs Roald Dahl : Les résultats ! « Chez Iluze

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s