« Steampunk Chronicles, 0.5, L’étrange secret de Finley Jayne » de Kady Cross & « Steampunk Chronicles, 1, L’étrange pouvoir de Finley Jayne » de Kady Cross

« Steampunk Chronicles, tome 0.5, L’étrange secret de Finley Jayne »Kady Cross 

Editions Harlequin (Darkiss) (2012)

Temps de lecture : 2 heures

Note 4étoiles-trèsbonmais

Synopsis

Finley Jayne voudrait bien n’être qu’une jeune fille comme les autres. Mais, depuis quelque temps, elle sent se développer en elle une part sombre qui lui donne d’étonnants pouvoirs. Des pouvoirs qu’elle va bientôt mettre à l’épreuve d’une terrifiante machination…
séparateur
Une mise en bouche qui ne manque pas de sel et dont je n’ai fait qu’une bouchée. La fin est certes prévisible, on pourrait même dire trop facile, et la trame assez classique en elle-même mais cette nouvelle plante bien le décor d’ un univers steampunk trés agréable à découvrir et prometteur.

Sans faire d’étincelles, le style de Kady Cross s’impose comme plaisant et la dame parait avoir de l’imagination en réserve. De plus, son héroïne, Finley Jayne, est sympathique et sa singularité fantastique, que nous ne faisons qu’entrevoir ici, parait originale et donne indéniablement envie d’en savoir plus sur ce qui semble la posséder. C’est pourquoi je me précipite de ce pas sur le tome 1 en espérant qu’il tiendra les promesses de ce préquel efficace qui aura su sans problème me mettre en condition pour lire la suite des aventures de Finley Jayne.

« Steampunk Chronicles, 1, L’étrange pouvoir de Finley Jayne » de Kady Cross

Editions Harlequin (Darkiss) (2012)

438 pages | Traduit par Emmanuel Plisson

Temps de lecture : 2 jours

Note 4étoiles-trèsbonmais

Synopsis 

Londres 1897, âge des automates pensants et du Dr Jekyll…
Finley Jayne, 16 ans, a un sacré problème : depuis quelques mois, deux personnalités opposées cohabitent à l’intérieur d’elle ! Et son côté sombre tout à la fois l’effraie et lui joue des tours. Que lui arrive-t-il ? A qui peut-elle en parler ? Et d’où lui viennent soudain cette force et ces colères extraordinaires ? Une nuit, alors qu’elle vient d’administrer une correction à un jeune lord qui tentait d’abuser d’elle, elle fuit à toute vitesse sur son vélo et… percute de plein fouet Griffin, Duc de Greythorne, qui la ramène à son manoir pour la soigner. Cette rencontre va bouleverser sa vie et la lancer dans de folles péripéties : Griffin et son petit groupe d’amis aux pouvoirs prodigieux sont en effet à la recherche du dangereux Machiniste, un inventeur mégalo assisté d’une armée d’automates, qui brigue la couronne d’Angleterre…
séparateur
Divertissant et très rapide à lire, voici les deux qualités principales de ce tome 1 qui donne suite à un préquel lui-même très plaisant. Certaines choses m’ont laissé dubitatives dans les explications scientifiques données par l’auteure pour expliquer la modernité incroyable de cette fin de 19ième siècle. Certaines justifications sont vraiment tirées par les cheveux, j’entends surtout par là l’histoire des « Organiens » et leurs propriétés trop incroyables pour être vraisemblables.
Kady Cross s’en sort un peu trop souvent par des pirouettes à la place d’explications crédibles et le roman prend des allures parfois farfelues mais j’ai beaucoup aimé et l’univers et les personnages, moins l’intrigue qui est assez convenue et linéaire.  Un certaine manque d’explications nous laisse sur notre faim. Il faut souvent se contenter d’un « c’est comme ça et puis c’est tout » qui gâche un peu la crédibilité de l’ensemble. 

Bizarrement, même si c’est souvent énorme, ça passe quand même au bout du compte et on prend vraiment du plaisir à se balader dans l’univers steampunk de Kady Cross aux côtés de personnages très attachants : Finley, Griffin, Emily, Jasper… et puis il y a le ténébreux Jack Dandy, le malandrin au grand cœur, seigneur de Whitechapel. On retombe hélas dans l’éternel triangle amoureux mais étrangement, pris par l’histoire, cela m’a moins gênée que d’habitude. Il n’est pas sorcier de deviner non plus le fin mot de l’histoire. Le méchant arrive avec ses gros sabots et on voit très vite clair dans son jeu. Dommage car dés lors le dénouement du roman est facile à deviner longtemps à l’avance.

Les personnages m’ont aussi fait un étrange effet, j’ai parfois eu l’impression de voir des adolescents déguisés en grandes personnes qui joueraient une pièce de théâtre. Sans doute, parce que les héros sont très jeunes et qu’ils semblent parfois trop matures pour leur jeune âge.

Je m’interroge également sur le fait que Kady Cross nous révèle assez vite l’origine des troubles de personnalité de Finley, n’aurait-il pas mieux fallu garder le mystère un peu plus longtemps sur la cause du problème, disons au moins jusqu’à la fin du tome ? après il y a tout de même du suspense dans ce récit puisque on se demande qui peut bien être ce malfaisant Machiniste qui s’amuse à prendre le contrôle d’inoffensifs automates pour blesser de pauvres innocents.

Ce n’est donc pas un coup de cœur car toutes les promesses du tome 0, 5 ne sont pas tenues mais j’ai quand même beaucoup aimé ce début de saga qui possède un univers steampunk très sympathique et j’attends la suite avec impatience.

Publicités

4 Commentaires

  1. Ingrid Fasquelle

    J’en ai à peu près le même ressenti. Ce tome 1 reste pour moi dans l’exacte lignée de l’e-nouvelle, à ceci près que l’univers mécanique de Kady Cross est plus complexe, enrichi de détails historiques, d’évènements surnaturels et de références à la littérature fantastique classique. Cependant, l’intrigue reste vraiment trop prévisible ! On comprend rapidement les intentions de l’auteure et le mystère autour de l’identité du Machiniste devient vite une évidence ! Les pirouettes de la Bande à Griffin m’ont souvent fait sourire mais j’ai pardonné une fois de plus à Kady Cross de s’en être sortie en misant tout sur l’action et les rebondissements. Si pour moi son tome 1 tient ses promesses, il est évident que j’en attends davantage de son tome 2 !

    • ladelyrante

      C’est vraiment l’aspect farfelu qui m’a fait lever les yeux au ciel et on voit venir l’identité du Machiniste de trés loin, effectivement. Je pense que le fait que l’intrigue du tome 2 se déplace apparemment à New York va apporter de la nouveauté et de la fraicheur. J’ai hâte de voir New York version steampunk et j’attends beaucoup de cette suite aussi.

  2. Pingback: L’étrange pouvoir de Finley Jayne « Autour du livre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s