[Challenge ABC 2012, Littératures de l’imaginaire, Lettre X] « Xanth, 1, Lunes pour caméléon » de Piers Anthony

Editions Milady
Publié en 2009 ~ Langue : Française ~ 439 pages
Titre VO : A spell for Chameleon
Genre : Fantasy
Temps de lecture : 2 jours et demi
Note 
Synopsis
Xanth est un monde enchanté où règne la magie, un monde peuplé de chimères – centaures, basiliques, dragons – et où chaque citoyen possède un pouvoir spécial. Mais pour Bink, Xanth n’a rien d’un pays de contes de fées : il est le seul à ne pas avoir de don. Le Magicien Humfrey affirme pourtant que le pouvoir de Bink est très puissant, mais il est incapable d’en déterminer la nature. Bink serait-il contraint à l’exil ? Le jeune homme ne l’entend pas de cette oreille. Ainsi commence l’une des sagas de Fantasy les plus célèbres du monde, pleine de péripéties, de jeux de mots et de créatures caractérielles ! 

Union audacieuse entre humour potache voire graveleux (auquel je fus peu sensible) et fantasy classique proposant l’éternelle quête initiatique de rigueur, ce premier tome ne m’a pas convaincue.

Si le roman reste sympathique, il ne m’a pas apporté beaucoup de plaisir. J’avais même hâte d’en terminer pour passer à autre chose.

Le côté « tout pour la vanne » et l’absurdité des gags et des jeux de mots m’ont agacé. Bien vite, il devient évident que toute l’intrigue ou presque a été pensée pour pouvoir y caser ces jeux de langage et ces sketchs tirés par les cheveux et cela « sonne » artificiel. 

Sans compter qu’à trop vouloir placer un trait d’humour potache à tout prix en plein milieu d’un passage intéressant, on prend systématiquement le risque d’affaiblir l’action en cours et c’est ce qui se passe dans ce premier tome.

En plus, beaucoup de jeux de mots tombent à l’eau, sans doute à cause de la traduction française. En version originale, ce livre doit être plus drôle et moins lourd.

C’est un roman qui ne va pas assez au bout de ses idées et reste en surface de l’univers qu’il propose. Pour moi, qui aime un minimum de profondeur et de psychologie chez les personnages des romans fantasy que je lis, j’ai été frustrée.

Ce premier tome de Xanth est pour moi une bulle de savon, pleine de couleurs mais trop évanescente pour que je puisse en capturer la magie intérieure…

Publicités

2 Commentaires

  1. Acr0

    Hum, ta chronique est un peu difficile à lire, tu as mis trop de gras. Mais ce n’est qu’une affaire de goût 🙂 Si tu n’aimes pas les jeux de mot, abandonnes la série oui. C’est sûr que la traduction française ne doit pas arranger le tout.
    Reste à la surface… mais c’est le premier tome 🙂 Et clairement pour avoir lu la suite, heureusement qu’il a été light sur le premier tome, cela permet de poser les bases. Qu’est ce que « la magie intérieure » ?

  2. Pingback: [Challenge ABC 2012, Littératures de l’imaginaire] « Reveline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s