« Le Magasin des suicides » de Jean Teulé

Editions Pocket
Publié en 2008 ~ Langue : Française ~ 157 pages
Année de parution originale : 2007
Genre : Contemporaine
Temps de lecture : Quelques heures
Note 
Synopsis 
Vous avez raté votre vie ? Avec nous, vous réussirez votre mort ! Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

Suite à d’excellents avis de Cajou et Frankie sur ce roman conjuguée à la sortie du film d’animation éponyme réalisé par Patrice Leconte, j’ai eu très envie de sortir ce livre de ma PAL. Mon ressenti final est bizarre. Oui, bizarre, car Le Magasin des suicides avait tout pour me plaire dans l’absolu et pourtant, je n’ai pas accroché autant que je l’aurai voulu.

Gros souci, cette fois et contrairement à ce qui s’est passé pour d’autres livres de Jean Teulé comme Le Montespan ou Charly 9 que j’avais adoré, je n’ai pas été sensible à l’humour absurde et noir. Sachant que l’humour est censé être le composant principal du roman, avouez que c’est très embêtant.

Les bonnes idées sont là, mais tombent à plat faute d’un traitement adapté pour les mettre en valeur. Jean Teulé n’exploitent pas assez le potentiel de son histoire, au demeurant, fort prometteuse. Il saute d’une idée à l’autre sans s’attarder sur ce qui pourrait être vraiment amusant. Cela confère au roman, un côté « empilage gratuit » sans profondeur.

L’autre hic pour moi, consiste en la trop grande théâtralité des dialogues qui confère un aspect outré et forcé aux situations et aux répliques des personnages.

Enfin, toujours selon moi, l’intrigue est très convenue et la fin prévisible, seule la dernière phrase m’a étonnée.

Je m’attendais à quelque chose de très drôle mais j’ai à peine frémi des lèvres. Ni sourire, ni rire ne furent au rendez-vous. Bref, pas de quoi faire de l’ombre à La Famille Adams ou réveiller les morts…

Publicités

6 Commentaires

  1. Frankie

    Dommage que tu n’aies pas aimé surtout qu’apparemment je suis fautive de t’avoir donné envie ! 🙂 C’est vrai que la fin est prévisible et peut-être moins bien que le reste mais j’avais vraiment aimé dans l’ensemble. Je regrette de ne pas être en France pour voir le film de Leconte.

    • ladelyrante

      Oh, tu n’y es pour rien, ne t’en fais pas 😉
      Je serai curieuse de voir le film aussi mais il passe peu chez moi donc j’attendrai qu’il passe sur le cable.

  2. Acr0

    C’est vrai que la fin est prévisible, mais ce n’est pas pour ce point précis que j’ai aimé le livre. J’ai apprécié l’environnement, le contexte, les coutumes qui en découlent et leur vie. Un grand moment pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s