« Legend, 1 » de Marie Lu

Editions Castelmore
Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 285 pages
Traduit par Olivier Debernard
Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2011
Titre VO : Legend, book 1
Genre : JeunesseScience-Fiction
Temps de lecture : 5 heures
Note 
Synopsis
June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée. Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter. Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer… Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

Il est des livres qui peuvent se passer d’esbroufe ou d’artifices tout simplement parce que leur histoire et leurs personnages sont réussis et qu’ils savent procurer des émotions fortes sans avoir besoin de  jeter de poudre aux yeux du lecteur, Legend fait partie de cette catégorie.

Avec des ingrédients simples mais très bien dosés et maitrisés, à savoir une bonne intrigue, des personnages complexes et attachants et une écriture sobre et efficace, Marie Lu nous offre un très bon roman jeunesse. Et, sadique, se paie le luxe de jouer avec nos nerfs plus d’une fois. Ah ! comme j’ai pu frémir d’angoisse pour les héros, comme j’ai pu être indigné par le fonctionnement barbare de cette société totalitaire futuriste !  et comme j’ai pu adorer Day dés les premières lignes du roman ! Ce gamin est très touchant et ce qui ne gâche rien, bourré d’intelligence et de charme. Les relations qu’il entretient (à distance) avec sa famille sont très émouvantes. J’ai eu un peu plus de mal à m’attacher à June.  Mais j’ai apprécié qu’elle se remette en question et sa volonté de découvrir la vérité. Elle évolue de manière intéressante et le personnage m’a finalement séduit dans la deuxième partie.

L’univers dystopique n’est pas d’une folle originalité mais suffisamment bien construit pour retenir l’attention pleine et entière du lecteur malgré un très léger sentiment de prévisibilité.

Legend  est si prenant que je ne l’ai pas lâché du début à la fin. Un dénouement qui laisse d’ailleurs plein de questions ouvertes et donne irrésistiblement envie de lire très vite la suite !

Merci à Castelmore pour cette petite pépite.

L’avis de Cajou qui a aimé malgré des petites réticences.

Publicités

2 Commentaires

  1. plumedecajou

    Je viens de faire mon billet alors je suis venue lire le tien et je crois que j’ai aimé un poil moins que toi même si je me suis régalée. Comme toi, j’ai trouvé que Day était un personnage TRES réussi. Mais bon, de 1 dans Never Sky le héros aussi se bat envers et contre tout pour un petit garçon de sa famille malade et j’ai trouvé que c’était réchauffé. Sinon, les 2 bémols qui n’en font pas un 5/5 chez moi : page 111 ils se parlent pour la première fois. Page 114, Day est envouté par June. Je n’aime pas quand il n’y a pas les préliminaires du minimum syndical. Et le 2e bémol : j’ai trouvé que les révaalations du grand frère avec le code secret étaient un peu tirées par les cheveux.
    Mais sinon,globalement, je suis ravie de cette lecture 🙂
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s