[LC] « Raison et Sentiments » de Jane Austen (Réactualisation)

Editions 10/18 (Domaine étranger)
Publié en 1999 ~ Langue : Française ~ 382 pages
Année de parution française : 1815
Année de parution originale : 1811
Titre VO : Sense and SensibilityGenre : RomanceClassique

Temps de lecture : 3 jours
Note 
Synopsis 
Raison et sentiments sont joués par deux sueurs, Elinor et Marianne Dashwood. Elinor représente la raison, Marianne le sentiment. La raison a raison de l’imprudence du sentiment, que la trahison du beau et lâche Willoughby, dernier séducteur du XVIIIè siècle, rendra raisonnable à la fin. Mais que Marianne est belle quand elle tombe dans les collines, un jour de pluie et de vent.

Ce premier roman de J. Austen est incontestablement  inférieur au divin « Orgueil & Préjugés ».

 

Il est beaucoup question d’argent, de convenances, et bien sûr d’amour dans ce roman qui illustre à merveille la mesquinerie  et l’hypocrisie ordinaires ayant cours dans la bonne socièté du 19ièmesiècle.

 

La plume de Jane Austen, si elle s’embarrasse parfois de phrases un peu alambiquées, demeure délicieusement ironique et vitriolée lorsqu’elle égratigne son milieu, ses contemporains et leurs mœurs.

 

Critique de la passion, éloge de la raison, Jane Austen met en concurrence deux sœurs, deux caractères et surtout deux façons différentes d’aimer d’où le titre. L’intrigue traite presque exclusivement de tourments amoureux, chacune des sœurs éprouvant les affres de l’amour déçu, mais aussi comme à l’accoutumée des obstacles sociaux et financiers qui forment les noirs cortèges des amours Austeniennes. Comme d’habitude, elle avance à coups de malentendus et à grands renforts de quiproquos (parfois comiques) qui trouvent explication à la toute fin du roman.

 

Elinor, pour attachante qu’elle soit (beaucoup plus que sa sœur Marianne, très agaçante mais qui deviendra plus sympathique en gagnant sagesse et raison au fil des pages), est un personnage moins réussi que Liz Bennett à mes yeux. En ce sens où elle suscite moins l’empathie et l’identification qu’Elizabeth. Là où Liz est lucide et sincère, Elinor me semble parfois un peu hypocrite et méprisante (moins qu’Emma tout de même dans le roman éponyme). Edward est un personnage masculin touchant bien qu’un peu tiède (on le voit bizarrement assez peu, il est plus présent dans les pensées des autres protagonistes, que dans l’action du roman), l’inconstant et beau Willoughby est un homme que l’on adorera détester mais le personnage masculin le plus réussi et émouvant est sans conteste le colonel Brandon (bien plus charismatique et profond qu’Edward et Willoughby réunis !).

Parmi les personnages secondaires, on remarquera l’amusante Mrs Jennings, curieuse invétérée à l’amitié envahissante, mais au fond très gentille et généreuse, l’hilarant pingre maladif, John Dashwood, qui se laisse dominer par sa femme sans s’en apercevoir tout en se donnant des airs supèrieurs,  on trouvera également l’acariâtre belle-mère qui ne rêve que d’une bru richissime et l’habituel essaim de pestes et de rivales des héroïnes, sources de leurs maux.

 

Hélas, le rythme du roman est branché sur courant alternatif, des moments forts certes mais aussi beaucoup de temps faibles où l’on s’ennuie. Le roman traîne un peu en longueur en s’attardant sur des considérations psychologiques portant sur les soeurs Dashwood ou sur les discussions interminables entre les personnages.

 

Pour peu qu’on ait déjà lu Jane Austen, on se trouvera en terrain connu et rassuré par le schéma habituel de la grande dame dans la construction de son roman. Peu de surprises donc et pas de révélations fracassantes mais c’est toujours un plaisir que de se (re) plonger dans l’univers si plein de finesse, d’ironie et de romantisme de Jane Austen.

Les chroniques des autres participants :  Cynthia, Soukee,FrankieMélusine
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s