« Charley Davidson, 2, Deuxième tombe sur la gauche » de Darynda Jones

Editions Milady
Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 394 pages

TeAnnée de parution originale : 2011
Titre VO : Charley Davidson, book 2 : Second Grave on the Left

Genre : Bit-lit

Temps de lecture : 2 jours

Note 

Synopsis

Charley, détective privée et faucheuse, et Cookie, sa meilleure amie/réceptionniste, se lancent à la recherche d’une jeune femme, disparue depuis le meurtre d’une camarade de lycée. Pendant ce temps, Reyes – le fils de Satan ! – est sorti de son corps physique pour hanter Charley afin d’empêcher des démons de s’emparer de la jeune femme et d’accéder au ciel par son biais. Mais Charley pourra-t-elle supporter ses nuits ardentes avec Reyes et ses journées à cent à l’heure sur la piste d’une femme disparue ?

Encore une fois ce n’est pas passé loin du coup de cœur. Mais voilà, si on peut fermer les yeux sur les petits défauts d’un premier tome, on se doit d’être intransigeante avec un second opus. C’est pourquoi, je serai moins indulgente avec cette suite même si … je l’ai adoré !

Beaucoup affirment que ce tome est meilleur que le premier. Au début de ma lecture, je me disais : « Non, grosso modo, ils se valent ». Mais la deuxième partie du roman (très enlevée) m’a fait changer d’avis et finalement je pense que cette suite est un chouia supérieure à son homologue. Grace, notamment, à une meilleure trame générale, une amie de Cookies disparue dans de mystérieuses conditions, Reyes qui reste introuvable lui aussi, alors que des démons le torture sans que Charley puisse intervenir pour sauver son corps physique et comme si cela ne suffisait pas à empêcher notre détective privée de choc de dormir, voilà que des problèmes familiaux lui tombe dessus en plus !

Comme dans le premier tome, l’intrigue de fond s’entremêle aux sous-intrigues et Charley se débat dans plusieurs affaires à la fois (sans oublier les morts qui la sollicitent). Notre belle faucheuse n’a plus une seconde à elle).

D’autant que son beau Reyes lui fait bien des misères. Dans un premier temps, je ne vous cacherais pas, que j’ai été assez perturbée par l’attitude agressive de Reyes, tout comme Charley le confesse elle-même à un moment, je pensais le personnage plutôt « bénéfique ». Alors, autant dire que ce nouveau Reyes (enfin son corps astral puisque son vrai corps est introuvable) qui veut tuer tout le monde et menace Charley à tout bout de champ m’a surprise. En effet, fini les roucoulades dans le petit couple, dorénavant, à chaque fois qu’ils se voient, nos tourtereaux se disputent. Certes, Reyes est un peu plus présent que dans le premier tome (surtout dans les débuts de l’histoire) mais pratiquement à chaque scène il se prend la tête avec Charley (qui d’ailleurs ne se laisse pas faire, non mais !). Mais j’ai quand même eu plaisir à retrouver Reyes, ne croyez pas que le personnage ne me plait plus, non, c’est juste que l’auteure lui fait prendre un virage inattendu, auquel il faut se faire dans les premiers temps de l’intrigue car il est vraiment moins « rassurant » et « gentil » que dans le premier, ce n’est pas pour me déplaire au final mais ça surprend (même notre Charley pense que c’est un enfoiré c’est dire !).

Cela mis à part, on nous en apprend davantage sur Reyes et Charley et leur mythologie commune et c’est très intéressant. Le tome s’obscurcit progressivement jusqu’à proposer une fin très sombre que j’ai beaucoup apprécié.

Le gros point fort de la saga de Darynda Jones, après ses personnages, c’est bien sûr la présence quasi-constante d’un humour ravageur. Et je pense pouvoir affirmer que ce tome est encore plus drolatique que le précédent. Les réparties hilarantes de Charley fusent à tout va et plusieurs scènes et dialogues m’ont fait beaucoup rire :

Le réveil à coups de pantalon de jogging

Le passage sur les plantes vertes de Charley

Le mec mort sous la douche

La rencontre avec le fan-club de Reyes

La présentation des orteils (…)

J’en passe mais il y a de nombreux passages hilarants.

Cela compense le coup de mou que connait l’intrigue vers le milieu du roman. L’histoire de ce second tome exige que Charley et Cookies courent d’un bout à l’autre de l’état et les deux personnages passent énormément de temps en voiture et à interroger des témoins. Ce qui m’a un peu ennuyé au bout d’un moment. D’ailleurs, j’ai trouvé qu’il y avait semble-t-il plus de longueurs que dans le premier tome, c’est dommage. Mais la deuxième partie du roman, excellente, rattrape la petite déception engendrée par la première moitié et la fin du roman est vraiment très réussie.

Si je résume, on a donc :

– des intrigues plus denses et étoffées

– des apports mythologiques non-négligeables au sujet de Charley et de Reyes

– plus d’action, de coups de feu, de course-poursuite et de bobos pour les personnages

– un Reyes qui intervient davantage

– encore plus d’humour et de passages hilarants

– un assombrissement progressif de l’univers

Mais aussi :

– un tome comportant pas mal de longueurs

– un petit passage à vide vers le milieu

– des personnages secondaires moins présents

Néanmoins, globalement, ce tome semble légèrement au-dessus du premier et en ce qui me concerne, j’ai encore passé un moment excellentissime avec Charley. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s