[Challenge de Calypso, 10ième session : Enfant] « Les Enfants du soleil » de Pauline Gedge


Editions Le Livre de Poche

Publié en 1995 ~ Langue : Française ~ 453 pages

Temps de lecture : 

Note :  

Synopsis

Après le succès mondial de La dame du nil, Pauline Gedge revient à son sujet favori, l’Egypte. L’histoire qu’elle nous raconte ici est celle du pharaon peut-être le plus surprenant de l’Egypte ancienne, Aménophis IV, et de son épouse la très belle Néfertiti. Nonchalant et rêveur, le jeune pharaon semble, dans les premières années de son règne, laisser à sa mère le soin de gouverner l’Etat. Pourtant une passion habite le cœur et l’âme du pharaon, non pour une femme mais pour un Dieu, Aton, le dieu du disque solaire, dont il croit être la réincarnation terrestre. Bravant la colère et la puissance des prêtres d’Amon, il se proclame Akhenaton, « l’Esprit d’Aton ». Dès lors, plus rien ne compte aux yeux du pharaon que ce culte hérétique. Tandis que les royaumes vassaux se rebellent et qu’une épouvantable sécheresse s’abat sur le pays, Akhenaton, reclus dans ses appartements, se livre à tous les débordements, allant jusqu’à transgresser, avec sa mère, le plus terrifiant des tabous…
******************************************************************

 

Moins romanesque sans doute que La Dame du Nil ; un roman qui ressuscitait la figure assez méconnue de la reine et pharaonne Hachepsout, un roman que j’avais adoré et lu plusieurs fois dans mon adolescence, Les Enfants du soleil semble être une oeuvre plus réaliste bien que parfois romancée.

L’occasion est là de faire connaissance avec une autre reine (et impératrice) peu connue de l’Egypte antique, Tii, qui occupera jusqu’à sa mort, de grandes fonctions politiques et diplomatiques sous le règne du faible et fanatique Akhénaton dont elle est la mère (et bien davantage).

Ce roman historique de fort belle tenue fait se côtoyer le sordide des mœurs et la magnificence du décorum antique, les parures, bijoux et demeures du pharaon et de sa cour.

La première partie du roman (qui en comporte trois) est un peu plate, le roman regroupe une quantité non-négligeable de longueurs et de redondances. Les parties suivantes sont plus intéressantes puisqu’elles illustrent la manière dont le pharaon Akhénaton et son épouse Néfertiti parviennent à réformer le pouvoir religieux en place depuis des siècles pour détrôner Amon et installer Aton à sa place dans la vie et les croyances des Egyptiens. Le tout se déroule sur fond de guerre intestine entre divers membres de la famille proche du pharaon pour conquérir le pouvoir et manipuler Akhénaton.

La réalité dépeinte est assez choquante. Les mœurs de l’époque sont bien différentes (heureusement !) de celles d’aujourd’hui : bigamie (uniquement pour les hommes évidemment), mariage consanguin, incestes, pédophilie …. Les frasques de tout ce petit monde m’ont mises bien mal à l’aise. Quand on pense que tout est véridique, cela fait moins rêver d’un seul coup !

Même si le roman est ardu à lire à cause de ses nombreux personnages, l’érudition de l’auteure et des scènes crues, le talent et la plume de Pauline Gedge offrent un dépaysement total. On se retrouve transporter dans le palais du Pharaon, dans l’odeur des bougies d’encens, la chaleur humide des rives du Nil, le bourdonnement des mouches et des moustiques, accablés de chaleur et de sable, entourés par les corps nus et bronzés des concubines du harem et des jeunes éphèbes de la cour.

Certains n’iront peut-être pas au bout de ce (long) roman (touffu) mais ceux qui, comme moi, aiment se pencher sur l’histoire de l’Egypte antique, passeront un très bon moment.    

 

 

Publicités

3 Commentaires

  1. Mypianocanta

    Oh je l’ai lu celui-là, il y a fort longtemps et moi aussi j’avais été choquée par les mœurs décrites mais surtout par cette étrange volonté de « changer de Dieu » de force.
    Un beau roman en effet 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s