« Home » de Toni Morrison

Editions Christian Bourgois

Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 151 pages
Traduit par Christine Laferrière

Temps de lecture : 2 h

Note 

Synopsis

Toni Morrison nous plonge dans l’Amérique des années 1950.

******************************************************************

Bien que je l’ai beaucoup aimé Home est l’antithèse de La couleur des sentiments. Toni Morrison use de tout son talent et de sa subtilité pour éviter le piège de la démonstration appuyée et des sentiments servis sur un plateau. C’est pourquoi dans ce livre dur et profond, son écriture nerveuse et précise nous tient éloignée de nos émotions pour mieux nous montrer l’horreur à froid sans l’enrobage d’une quelconque pitié.

Dés le début, on est plongé dans l’inconnu, aucune présentation ni description n’est faite du personnage principal, Franck, qui se réveille sanglé dans un hôpital psychiatrique sans que nous sachions pourquoi.

Désorienté par ce manque d’informations, nous progressons à l’aveugle dans un récit où rien se laisse deviner jusqu’à la fin. C’est en avançant dans l’histoire que nous comprendrons où nous allons et pourquoi. Ce qui est délicieusement perturbant.

Ajoutons à cela le fait que le roman est écrit avec une économie de moyens admirable, chaque mot est pensé, pesé, et à sa place. La construction du livre tient sur une dizaine de chapitres et est irréprochable. Les enjeux de l’histoire se dévoile petit à petit et de la même manière se dévoile le passé de Franck, le personnage principal, un ancien soldat hanté par les horreurs de la guerre de Corée de laquelle il vient de rentrer, à la fois traumatisé et empli de culpabilité.

Dans un contexte historique douloureux et passionnant, les années 50 aux Etats-Unis avec sa ségrégation raciale et le Maccarthysme, Toni Morrison ausculte les fantômes de l’Amérique.

Une fois achevé, on contemplera ce roman dans sa globalité comme un tableau où chaque personnage, chaque détail est à sa place et donne corps et sens à une très belle œuvre envoûtante toute en retenue.

Publicités

4 Commentaires

  1. plumedecajou

    Ton billet -très fort- me donne vraiment envie de me l’offrir.
    Mais 16 euros pour un GF de la rentrée, je dis OK, passe. Mais quand il fait 150 pages, je trouve ça vraiment disproportionné. Ça m’énerve de me sentir comme une vache à lait.
    Une fois passé cet énervement passager, je pense que je devrais tout de même me décider à l’adopter.

    • ladelyrante

      Je plussoie. Il est très cher en version papier. C’est pourquoi je l’ai acheté en epub pour ma liseuse (il est environ 5 ou 6 euros moins cher !) sinon reste à l’emprunter à la bibliothèque (mais il risque d’être sorti).

      Bisous Cajou !!!!

  2. Pingback: Délivrer Des Livres » Home – Toni Morrison {RL2012}
  3. Pingback: Home – Toni Morrison | Le Boudoir de la Damoiselle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s