« Night School, 1 » de CJ. Daugherty

Editions Robert Laffont (R)

Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 466 pages

Temps de lecture : 2 jours

Note 

Synopsis

Qui croire quand tout le monde vous ment ?

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. 
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

******************************************************************

Jusqu’à présent une seule parution m’avait déçue dans la collection R des Editions Robert Laffont, il s’agissait de La Fille de braises et de ronces, 1, de Rae Carson, en voici à présent une deuxième avec ce roman dont j’avais entendu dire beaucoup de bien mais qui au bout du compte est loin de m’avoir convaincue.

Présenté comme un thriller jeunesse, Night School est bien plus « jeunesse » que « thriller ». Une majeure partie du roman étant consacrée aux flirts adolescents (qui sort avec qui, qui a cassé avec qui). Sans oublier le sempiternel triangle amoureux que je ne peux plus supporter dans la littérature jeunesse depuis un bon bout de temps : premier mauvais point. 

Ensuite, l’intrigue dite « policière », disons-le ainsi faute de mieux, est non seulement très longue à démarrer mais surtout elle n’est présente que par intermittence entre deux cours, promenades dans les bois et séances intensives de bécotage. Plus de la moitié du roman sert à présenter l’école, les décors, les élèves, le parc qui l’entoure ce qui rend les 200 premières pages très ennuyeuses : second mauvais point. 

Troisième mauvais point : Allie est très agaçante, surtout au début, elle se calme un peu par la suite, même si son incapacité à garder un secret et son habitude de raconter sa vie au premier qui passe m’a vraiment énervée jusqu’à la fin. Censément, Allie est une « fille trop rebelle » mais pourtant elle passe son temps à chouiner et à pleurer ! V’là la super rebelle, dis donc ! Les autres personnages, hormis Carter plutôt charmant mais faux rebelle lui aussi, m’ont laissé indifférente à l’exception peut-être de Rachel que je trouve sympa. Mais Sylvain m’a semblé vraiment bidon comme personnage. 

Quatrième et dernier point négatif (le plus important) : les pseudos révélations sont des pétards mouillés. On s’attend à être estomaqué par la vérité et en fait, on n’obtient que des explications dont on se doutait déjà, j’avais déjà compris de quoi il s’agissait avant même que l’auteure aborde le stade des révélations ! Bon, j’avoue que deux choses ont réussies à me surprendre à la toute fin (si, si, c’est vrai !).

Peu d’action, peu de suspense et peu de surprises au final, me voilà bien désappointée…

Pour résumer ma pensée, le gros problème du roman c’est qu’il est trop jeunesse, trop prévisible et que de ce fait le suspense n’a pas du tout fonctionné sur moi. Trop axé sur les amourettes adolescentes, il ne m’a jamais totalement happée (d’ailleurs je n’avais qu’une hâte le finir pour passer à une autre lecture).

Déçue ! 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s