« De mon sang » d’Amanda Hocking

Editions Castelmore

Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 320 pages

Temps de lecture : 2 jours

Note   Bon mais…

Synopsis

Le jour où Alice rencontre Jack, la jeune fille ne s’attend pas à voir sa vie basculer. Il suffira d’une discussion autour d’un café en pleine nuit pour qu’elle se sente proche du jeune homme. Alice n’avait jamais rencontré quelqu’un comme lui, aussi sûr de lui, agaçant et rassurant à la fois.Puis Alice rencontre le frère de Jack, Peter. Il l’attire comme un aimant, bien malgré elle – et malgré lui. Car il semble la détester d’emblée. Mais hésiter entre deux garçons n’est pas ce qui pouvait arriver de pire à Alice… Le secret qu’elle découvrira changera sa vie à jamais.

*****************************************************************

Pour être honnête, je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai apprécié ce bouquin… Oui, ce n’est pas banal, je m’en rends compte, mais bien que le trouvant bourré de défauts et de clichés, j’ai passé un moment sympathique à le lire !

Je pense que ceci s’explique surtout par le fait que je sortais d’une grosse déconvenue avec le thriller L’Invisible de R. Pobi et que j’avais grand besoin de légéreté. Autant dire que j’ai été servie ! 

De mon sang ou Twilight, Fascination à l’envers.

Les personnages sont le gros point noir : Alice est une cruche-cruche, Jack est puéril et Peter un c°nn°ard insupportable, Mae et Ezra, qui sont en charge de la famille, des égoïstes qui ne pense qu’à leur satisfaction personnelle. Mae prend Alice pour sa poupée – son attitude est même flippante parfois – et Ezra s’en bat l’œil et refuse d’agir autrement que dans l’intérêt de sa famille et non du bien-être d’Alice qu’il envoie délibérément au casse-pipe – cette scène m’a choquée. En résumé, Alice devient le joujou voire l’animal domestique de cette famille de vampires, bien loin de la bienveillance des Cullen, et le pire c’est qu’elle s’en rend compte et l’accepte juste pour flirter avec les frères vampires ! Aucune dignité la fille ! Seul Milo, le petit frère d’Alice m’a plu. Il est très touchant.

La première partie du roman est donc une pâle copie de Twilight mettant en scène des clones des Cullen qui suscitent davantage l’agacement que la fascination.

Heureusement, la deuxième parvient à se détacher de ses modèles (Twilight et Vampire Diairies) pour imposer une mythologie vampirique plutôt convaincante avec pour idée originale celle d’un sang de vampire appelant le sang de son âme sœur.

Ce n’est ni bon ni franchement mauvais, ça se lit et permet de passer un moment de détente.

 

Publicités

2 Commentaires

  1. Falline

    J’avoue que j’étais assez tentée, mais là… Merci Reveline, grâce à toi ma PAL ne va pas s’agrandir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s