« Les Contes de la lune » d’Elisabeth Delaigle

Editions Persée

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 93 pages

Temps de lecture : 1 h

Note  Bon ! 

Synopsis 

Vue de la terre, la lune, par sa rondeur et sa bonhomie incite à toutes les rêveries… Inaccessible et pourtant si proche, elle peuple l’imaginaire des hommes pressés de la conquérir, et enflamme le monde depuis la nuit des temps avec son lot de légendes et de mystères.

Dans Les contes de la lune, les enfants sont transportés dans des univers très différents, au gré de récits qui ont tous la lune comme déclencheur de situations insolites : que ses rayons éclairent l’aigle blessé, la princesse désespérée, les souris affamées, le boxeur conquérant, le vieux chat jaloux, l’ourson espiègle ou les deux enfants perdus en forêt, elle les pousse à faire de petites bêtises ou de grandes choses !

******************************************************************

En mars dernier, Elisabeth Delaigle m’a fait parvenir son recueil de contes pour enfants ayant pour dénominateur commun, la lune et la vision que nous pouvons en avoir que nous soyons petit ou grand, poète ou cartésien, rêveur ou homme d’action…

 Le buveur de lune, La tisseuse de lune, Les croqueurs de lune et Le boxeur de lune sont les contes que j’ai préférés dans ce petit recueil très sympathique et plein de charme. Mais tous les contes d’Elisabeth sont  très plaisants à lire. Parfaitement adaptés à un public d’enfants mais aussi d’adolescents (Le buveur de lune et Le Boxeur de lune me semblent être davantage destinés aux jeunes garçons intrépides tandis que La tisseuse de lune, agréable variation de La Belle au bois dormant, plaira aux jeunes filles au cœur tendre (comme moi)).

Chaque histoire véhicule de belles valeurs et se veut un hymne à l’écologie, au respect de la nature, au respect de l’autre et de ses traditions, tout autant que de soi, de son héritage et de ses ancêtres. Elles constituent également une mise en valeur de la beauté bucolique du monde qui nous entoure et des animaux qui peuplent nos campagnes, nos forêts, nos lacs et même nos greniers !

La plume pleine de fraicheur de l’auteure nous offre de nombreuses trouvailles visuelles et poétiques et une bonne dose d’humour et d’espièglerie dans chacune de ces petites histoires qui célèbrent la beauté et la magie de la lune tantôt avec grâce, magie ou drôlerie. Sans oublier, les adorables illustrations qui parsèment le livret et apportent une réelle plus-value au recueil.

Un reproche, un seul : l’ensemble est bien trop court, on en voudrait encore !

J’ai pris un plaisir sincère à découvrir les petits contes d’Elisabeth Delaigle et je vous encourage à faire de même.

En espérant avoir très bientôt l’occasion de vous relire chère Elisabeth. Pourquoi pas avec un roman pour la jeunesse ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s