[LC] « A comme association, 3, L’étoffe fragile du monde » d’Erik L’Homme

Editions Gallimard/Rageot (Jeunesse)

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 198 pages

 Temps de lecture : 1 jour

Note  Bon  mais…

Synopsis

PRÉNOM : Jasper
AGE : 15 ans
DESCRIPTION : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
PROFESSION : agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)
SIGNES PARTICULIERS : pratiques la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
AIME : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe
MISSION : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l’Agent Ombe

******************************************************************

Troisième tome un peu mou qui devient intéressant dans la seconde moitié (à partir de la rencontre avec Erglug, le troll hilarant et pétomane et surtout à l’arrivée au château du magicien noir). On entend pas mal parler du méchant mais bizarrement on le voit peu. Il n’intervient qu’à la fin de l’histoire. Ombe est peu présente elle aussi mais ça c’est normal puisque c’est au tour de Jasper d’être mis à l’honneur comme une fois sur deux dans la saga. L’humour ne fait pas dans la finesse. La drôlerie s’appuie surtout sur le langage à coups de calembours ou de détournement d’expressions connues. D’ailleurs, à ce propos les jeux de mots de Jasper sont toujours aussi pourris mais le jeune homme reste toujours aussi sympathique même s’il se répète beaucoup (mais c’est fait exprès, c’est un running gag comme disent les américains). C’est un personnage touchant et attendrissant qui vit depuis le début de la saga, ses premiers émois amoureux, devant nos yeux amusés. Sa rencontre avec, la sœur d’Erglug est un grand moment de ce troisième tome. Et j’aime beaucoup le voir préparer et lancer ses sorts tout en nous les expliquant.

Un tome qui possède quand même une bonne dose de fantaisie et d’espièglerie. Comme d’habitude, on à une sensation de trop peu, le tome est vraiment court, et comme en plus chaque tome se lit très vite, on ne peut s’empêcher de dévorer les pages comme Erglug bouffe une jambe ! D’ailleurs, conscient sans doute de la brièveté du tome, Erik L’Homme gonfle le nombre de pages nous gratifie de longues notes sur les trolls et leurs us et coutumes à la fin du roman, prétendument écrites par l’agent Jasper, mais il est clairement visible que ces notes, bien que très drôles, sont présentes pour ajouter du volume à ce troisième tome.

Publicités

3 Commentaires

  1. Aniouchka

    Je n’ai pas vraiment accroché à ce troisième tome. J’avais adoré l’humour de Jasper dans le premier tome, et je l’ai trouvé là assez médiocre et très lourd. Le running gag a eu raison de ma patience…

  2. froggy80

    Une série que j’ai remarqué il y a quelques temps… J’ai bien hâte de découvrir ce monde mystérieux et fantastique ! Je sens que je vais m’y plaire… Belle chronique Ladelyrante !
    bisous xox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s