« La Mort s’invite à Pemberley » de PD James

Editions Fayard

Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 380 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture  Très bon mais…

Synopsis

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sour préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. 
Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sour d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.

******************************************************************

C’est surtout en tant que « suite » d’Orgueil et Préjugés que ce roman marque incontestablement des points. Il y a pour le lecteur amateur de Jane Austen, le plaisir immense de retrouver des personnages adorés ou honnis dont PD James a su capter à merveille la personnalité, le caractère et les aspirations. Aucune fausse note dans le traitement des personnages créés par Jane Austen n’est à déplorer. Même lorsque PD James réinterprète certains faits ou actions d’Orgueil et Préjugés, même lorsqu’elle extrapole sur certains événements ou fait évoluer le caractère de certains protagonistes (le colonel Fitzwilliam en particulier) de manière surprenante et osée, ou confére plus de mâturité à Elizabeth et Darcy, elle reste dans le ton austenien et dans la vérité de l’histoire. Nulle incohérence, nulle trahison de l’œuvre originelle n’est commise. Du grand art assurément Mrs. PD James.

Je découvre l’écriture de la grande dame du polar britannique (que d’aucuns comparent à Agatha Christie) avec ce titre. Une écriture solide et mâture qui sait se montrer à la hauteur du style austenien, notamment dans les dialogues et la descriptions des paysages de Pemberley. Ce qui est heureux, car, hélas, PD James abuse un peu de ces descriptions pour meubler une intrigue policière qui n’a vraiment rien de sensationnelle. C’est là où vraiment le bât blesse, tant l’enquête policière et la quête du meurtrier semblent être des prétextes à s’emparer de la matière austeniene et à faire évoluer les personnages de Darcy, Liz, Jane, Lydia et les autres.

PD James se fait visiblement plaisir avec ces « jouets » précieux de la littérature victorienne, qui pourrait l’en blâmer ? Pas moi, en tout cas, car même si je déplore vivement les (trop nombreuses) longueurs du roman et le manque d’originalité de l’intrigue policière, je dois confesser que ce fut, pour moi, fan de Jane Austen, un grand bonheur de retrouver l’univers de Pride & Prejudice et les personnages auxquelles je suis fortement attachée. Oui, il est jouissif de voir notre Liz et notre Darcy plus amoureux que jamais, en train de roucouler entourés de leurs enfants et de voir évoluer Liz dans son rôle de maitresse de Pemberley… et bien d’autres bonheurs encore.  

Un roman policier à réserver avant tout aux fans d’Orgueil & Préjugés. Les amateurs de polar à rebondissements risquant de trouver le temps long malgré les révélations finales inattendues. 

En conclusion, merci PD James d’avoir donné une si bonne suite aux aventures de Darcy et Liz car tout fan qui se respecte sera resté un peu sur sa faim certainement à la fin d’Orgueil & Préjugés. 

Publicités

5 Commentaires

    • ladelyrante

      J’ai honte de l’avouer, Alice, mais c’est le seul PD James que j’ai lu. Je n’ai donc aucun point de comparaison mais j’ai bien envie d’en lire d’autres comme Meurtre en soutane 🙂

  1. scarlett21

    Ahhh, enfin une personne qui a le même avis que moi sur ce roman ! Je me sens moins seule 😉
    Et je confesse que je n’en ai jamais lu d’autres non plus de cette auteur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s