« Zulu » de Caryl Ferey

Editions Folio (Policier)

Publié en 2010 ~ Langue : Française ~ 454 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture  Excellent

Synopsis 

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l’Inkatha, en guerre contre l’ANC, alors clandestin. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu’elles lui ont fait… Aujourd’hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l’Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs : la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d’Afrique, bat tous les records.
Les choses s’enveniment lorsqu’on retrouve la fille d’un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l’agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l’apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l’ombre de la réconciliation nationale…

*****************************************************************

L’excitation est à son comble chez moi : je viens de découvrir un nouvel auteur français fantastique : Caryl Ferey ! Mazette ! Quelle plume implacable ! Quelle puissance d’évocation ! Quelle profondeur psychologique et émotionnelle dans son Zulu. Je m’attendais à un thriller sombre et dur mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi crépusculaire et désenchanté.

Quel dépaysement occasionné par ce roman, quel réalisme dans la description sociale, sanitaire et politique de cette Afrique du Sud post-Apartheid et montrée à la veille de l’organisation de la coupe du monde de football 2010.

Caryl Ferey nous entraine dans un cauchemar de thriller, une spirale sanglante de violence, de haine et de souffrance qui souffle en cyclone autour de chaque mot, entre chaque ligne et à chaque page.

Je l’ai dit : Quelle plume soignée. L’écriture est aussi belle que notre laideur humaine, celle qu’on se prend en pleine face en lisant ce roman, aussi ciselée que le visage de ces princesses d’ébène que l’on rencontre dans Zulu.

L’enquête possède des ramifications dans différents domaines : politique, social, histoire, science, ce qui la rend d’une richesse incroyable et elle nous emmène très loin dans l’horreur. La violence viscérale de certaines scènes est presque insoutenable car l’écriture de Ferey est âpre et organique. Ames sensibles s’abstenir donc. Et inutile d’espérer un quelconque happy end, Caryl Ferey n’est pas là pour faire des concessions à ses lecteurs. Il les guide, point. Ensuite, à eux de décider s’il suivent ou pas.

Le personnage du « zulu » inventé par Caryl Ferey : Ali Neumann, me hantera longtemps. D’un incroyable charisme, d’une grande complexité émotionnelle et psychologique, le personnage possède une densité qu’il est rare de trouver généralement dans les thrillers. Toujours sur la ligne jaune, au bord du gouffre et suicidaire, le policier est pétri dans la glaise sombre des secrets.

Le reste de la distribution du roman n’est pas en reste avec ces personnages souvent borderline, cabossés, esquintés et désespérés qui prennent place aux côtés de Neumann et donnent également énormément de grandeur à cette histoire tristement effrayante de réalisme.

On s’attache non seulement à Ali mais aussi à toutes celles et ceux qui gravitent autour de lui : sa maman, ses amis, « sa petite amie », la danseuse zulu …

Une galerie de personnages finement travaillés en somme.

Un thriller excellent mais trés dur à ne pas mettre entre toutes les mains car nul ne pourra en ressortir indemne.

Sacré coup de poing que ce Zulu doublé de la découverte d’un excellent auteur français. Un grand thriller à lire absolument et un auteur à suivre de très près ! 

Publicités

2 Commentaires

  1. froggy80

    Très belle chronique Ladelyrante ! ca nous donne le goût de découvrir cet auteur également… ainsi que Zulu… Je suis pas une grande connaisseuse de thriller même si j’ai quelques livres (mais pas lu encore llllollol) … Je me laisserai surement tenter par celui-ci éventuellement!

    Merci pour ce partage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s