[LC] « Le Voisin » de Tatiana de Rosnay

Editions Le Livre de Poche

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 286 pages

Temps de lecture : 1 soirée

Plaisir de lecture :  Très bon mais…

Synopsis

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Une de ces femmes auxquelles il n’arrive jamais rien. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager ? A l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête â payer pour retrouver sommeil et sérénité ?

******************************************************************

Si vous aimez lorsque l’irrationnel et la folie s’insinuent progressivement dans la normalité du quotidien, alors ce livre est fait pour vous !

Dans sa construction, ce roman me fait penser à un sandwich. Un contenu savoureux coincé entre deux tranches de pain un peu rassis et sans goût. La première tranche symbolise le début du roman, insipide et poussif et la tranche du dessous représente la fin du livre que j’ai trouvé ridicule et ratée.

Pourtant avec Le Voisin Tatiana de Rosnay nous propose des moments d’étrangeté, de suspens et de stress très forts. Ajoutez à cela une atmosphère de sensualité trouble assez émoustillante et vous comprendrez que ce roman sait se faire terriblement prenant. À tel point qu’on ne peut plus le lâcher et que je l’ai lu en une soirée me privant de sommeil pour le finir à 3 h du matin. Si je fais abstraction du début et de la fin du roman, j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire palpitante qui joue avec nos nerfs et nos certitudes. L’intrigue est mystérieuse à souhait et le suspens va crescendo. On se demande tout du long si tout ce qui se passe est réel ou si on a basculé dans un autre monde. Si Colombe, l’héroïne, est en train de devenir folle, de cauchemarder ou si son voisin lui veut vraiment du mal. Ce roman dresse le portrait d’une femme s’apercevant à la faveur d’étranges événements que sa vie est loin d’être aussi idyllique qu’elle le pensait. L’évolution de Colombe toujours sur la corde raide entre raison et folie est bien représentée par l’auteure. C’est donc aussi l’occasion d’évoquer le thème de l’émancipation féminine au travers de ce personnage (assez agaçant dans les trois quart du roman) auquel on s’identifie sans mal et à travers lequel on partage une véritable descente aux enfers.

Les trente dernières pages du roman m’ont déçues parce que très convenues et risibles mais ce qui les précède est vraiment de qualité et permet de passer un très bon moment avec cette lecture marquante qui restera dans ma mémoire ! Je pense même que ce roman pourrait faire un très bon film.

Et si l’écriture de Tatiana du Rosnay n’a rien d’exceptionnel ou d’innovant, son talent de conteuse m’a donné envie de découvrir ses autres livres. 

Publicités

13 Commentaires

  1. stellade

    Un excellent moment de lecture qui m’a fait passé une bonne journée.
    Ravie de l’avoir sorti de ma PAL 🙂

  2. Licorne

    Bonjour reveline, ton commentaire est intéressant et très imaginée, pas mal le sandwich !!!… C’est vrai que la montée en puissance du suspens aurait pu laisser entrevoir une fin plus « extraordinaire », mais je crois qu’elle a voulu garder un côté très commun et quotidien, c’est une histoire qui pourrait finalement arriver à tout le monde, pas de fantastique, ni de fantasy, juste la vraie vie… je préfére le voir comme ça, sinon c’est vrai que ça peut paraître simpliste.
    Une bonne lecture commune, je suis contente de connaître cette auteure !

    • ladelyrante

      Merci Licorne ! Je suis d’accord avec toi. T. de Rosnay a voulu conserver un ton « réaliste » au récit. Ce qui m’a déplu, c’est la manière dont elle traite et « ridicule » son personnage du « voisin ». Elle qui le rend si effrayant tout le long du récit, en fait une mauvaise utilisation dans les derniers chapitres (notamment dans la scène de l’ascenseur qui m’a fait sourire plutôt que stresser);-)

      • TABOURET

        Je dévore du Tatiana de Rosnay, là, je m’envole avec Rose mais la fin du voisin me taraude et m’échappe. Pouvez-vous me la redire sur mon email perso afin de ne pas tuer le suspens aux futurs lecteurs (email nadege.tabouret-laroye@laposte.net) ?
        Merci

  3. Grizelda

    contente que tu ais quand même aimé ce livre, j’avous que dans ton commentaire on sent une déception magrès tout. De mon coté je n’en ai pas eu et j’ai été impressionné par la fin simplement parce qu’elle sort de tout ce que j’avais pu imaginer mais comme tu le dis ça n’est pas le point fort du roman je l’avoue également.

  4. de-pages-en-pages

    J’ai été ravie d’organisée cette LC car ce livre est juste génialissime !
    Je suis tout à fait de ton avis & n’est donc pas grand chose à rajouter 😛
    A bientot & au plaisir de refaire une LC ensemble 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s