[Challenge « Je vide ma bibliothèque »] + [LC] « La Maison de la nuit, 5, Traquée » de PC Cast

Editions Pocket (Jeunesse)

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 384 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture :  Passez votre chemin…

Synopsis 

Zoey n’est plus seule. Les plans de Neferet pour la séparer de ses amis ont échoué.Tous se cachent désormais dans les souterrains avec les novices rouges. Mais un dangereux allié s’est rangé aux côtés de la grande prêtresse : Kalona, l’ange déchu, beau comme un dieu, aussi rusé que le diable. La Maison de la Nuit tout entière est envoûtée par son redoutable charisme,et personne ne semble se douter de la menace qu’il représente.
Plus que jamais Zoey doit apprendre à déceler le mal ? ou le bien ? qui se cache au plus profond de chacun…
Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.

ATTENTION SPOILERS 

Un très mauvais tome. Sans doute le pire de toute la série jusqu’à présent. 20 pages d’action (et encore, le cas du grand méchant immortel Kalona est vite expédié en trois coups de cuiller à pot alors qu’on nous serine depuis le tome 4 à quel point il est redoutable, pffff ! tu parles d’un méchant, il ne tient pas la distance une seconde !). Le tome 4, parlons-en, je l’avais trouvé très bon et il m’avait redonné quelques espoirs sur cette saga mais ce n’était hélas qu’une illusion. A l’heure actuelle, je me demande pourquoi je continue à lire cette série qui devient ridicule à privilégier la vie sentimentale de sa nymphomane d’héroïne au détriment d’une intrigue qui pourrait être intéressante si elle était développée avec plus de soin et moins reléguée en arrière-plan.

Dans ce tome 5, c’est simple, il ne se passe rien. Je me suis terriblement ennuyée et j’ai eu plusieurs fois envie de rentrer dans le bouquin pour baffer tout le monde. Les effets sont faciles et trop appuyés, dès fois que le lecteur serait aussi abruti que Zoey, Damien, Jack et les Jumelles, on ne sait jamais, hein !? Mais c’est une crainte inutile vu que le lecteur en question comprend de quoi il retourne trois siècles avant les personnages ! Avec une intrigue aussi prévisible et bâclée le contraire serait étonnant.

Quand les auteures vont-elles enfin comprendre que leur héroïne est le point faible de la saga ? Que les lecteurs la détestent et la trouvent insupportable. Pis, qu’elle gâche complètement le potentiel de la trame générale de la série depuis le début avec son attitude d’allumeuse nymphomane et de peste égoïste, incapable de se regarder en face et qui rejette systématiquement ses fautes sur les autres ? Ses ami(e)s sont tout aussi pathétiques avec leur superficialité. L’évolution plus que douteuse d’Erik me laisse perplexe, même si vu la manière dont Zoey le traite, en soufflant sans cesse le chaud et le froid, et en sautant sur tout ce qui porte un caleçon on peut le comprendre un peu le pauvre garçon ! Au début, j’étais ravie de voir un couple gay dans un roman jeunesse sauf que force est d’avouer que là on est au bord du ridicule à chaque apparition du couple. Parce que vous comprenez un gay c’est forcément un être maniéré, qui a tout le temps les larmes aux yeux et qui s’évanouit tous les cinq minutes, ben voyons …

Bref, je crois que c’est aux auteures qu’il faudrait remettre les idées en place et en vitesse ! Parce que là il est clair qu’elles se fichent clairement de notre pomme ! Vendre un roman aussi ridicule devrait être puni par la loi !

En conséquence de quoi, je ne suis pas certaine de lire les tomes 6 et 7 : les triangles et les rectangles amoureux de Zoey, tout comme elle et ses amis, me sortent par les yeux. A l’exception d’Aphrodite et de Darius, les seuls personnages qui ont su trouver grâce à mes yeux dans ce naufrage collectif. 

Publicités

11 Commentaires

  1. Mia

    J’ai pas un avis aussi tranché, l’histoire est bien, pourrait être très très bien si c’était moins jeunesse et culcul la praline. Je me demande aussi pourquoi je continue à acheter les tomes, je pense que je revendrais toute la saga d’un bloc ! Ouai, ça manque de profondeur et ce tome manque cruellement d’action, dommage ….
    En tout cas, merci d’avoir été au RDv, bises !

  2. Ayma

    Eh ben je vous trouve bien injustes O_o J’avais passé un très bon moment avec ce 5ème tome, lu en une journée d’été. Zoey est plutôt courageuse, attachante et ses relations avec les garçons trouvent leurs origines dans l’idée que se font les auteures du mythe vampirique, notamment sa relation avec le sang de son ex…
    Aphrodite, je l’adore, elle a un côté mauvais qui est irrésistible, bref moi j’ai hâte de lire la suite 😉

    • ladelyrante

      Il faut bien que ces romans plaisent à certaines personnes :-).
      Je ne me trouve pas injuste mais réaliste. Zoey est une nymphomane tête à claques (pour ne pas dire une trainée… quel exemple pour les jeunes lectrices !. Il n’y a pas que son ex ou eric, il y a TOUS les autres après qui elle court …

      • Ayma

        Non mais sérieux…une nymphomane…on a une responsabilité en donnant un avis sur un livre et je pense qu’à l’adolescence, être attirée par trois garçons, ça n’a rien de maladif. Du coup en allant jusqu’à dire que l’héroine est nymphomane (je rappelle la définition : exagération pathologique du désir sexuel chez la femme), ça peut alerter des parents, certes il faut faire attention aux ados qui vont lire ce livre mais Zoey n’est pas dépravée, quoi… Je souligne donc qu’elle n’a pas de relation sexuelle avec trois (ou plus) garçons u_u

  3. Frankie

    Tu sais quoi, je suis assez d’accord avec toi concernant Kalona d’abord et Zoey aussi (mais foutez-lui des baffes !), Eric, les jumelles qui disent toujours la même chose et Damien et Jack qui ne servent à rien mais je ne peux pas m’empêcher de bien aimer la trame même si ça reste très ado. Et j’adore Aphrodite et Darius.

  4. ladelyrante

    Pour ma part, je connais peu d’adolescente qui ont 4 petits amis en même temps et qui couche comme Zoey avec le poéte-lauréat au bout de quelques jours à peine jusque parce qu’il est trop beauuuuuuuuuuuuuuuuu et qu’il lui déclame des vers ridicules, j’ose penser que les jeunes filles de la vie réelle sont plus intelligentes que Zoey. Pour ce qui est de sa nymphomanie, et au vi de votre définition, je persiste et signe, ZOEY est bel et bien une nymphomane (lisez d’autres avis, je ne suis pas la seule à le dire). Dès qu’un garçon mignon se pointe, Zoey n’a qu’une envie être dans ses bras, l’embrasser …. certes, elle ne couche pas avec eux, non, c’est pire elle les allume sans vergogne. Quant à ma « responsabilité » en ce qui concerne la critique d’un livre, la seule qui m’incombe est d’être sincère et de dire sans hypocrisie aucune ce que j’ai pensé pendant la lecture. C’est là ma seule responsabilité. Je peux comprendre, chère Ayma, que vous aimiez cette saga et son héroïne, que vous parez de toutes les vertus, ce n’est pas une raison pour forcer les autres à adopter votre point de vue.
    Sur ce, bon dimanche de Pâques à vous.

  5. Ayma

    Eh bien chère reveline a l’acidité si mordante, j’oserai avancer que de par mon métier dans le social et ma formation en psychologie, ne vous déplaise, certes la sexualité est précoce chez les adolescents, c’est un problème et nous tentons d’y remédier. Je suis pourtant persuadée que La maison de la nuit n’a aucun caractère sexuel ni pervers que l’on associe à la nymphomanie alors il me semble important de souligner qu’il ne s’agit justement que de VOTRE avis très subjectif et virulent, comme toujours ! Coucher avec un garçon et en embrasser deux autres c’est de la nymphomanie ? Relisez justement ma définition ou plutôt celle du Petit Larousse si ce « livre » n’est pas comme la majorité de ceux qui passent entre vos mains, une vaste fumisterie. Il s’agit bien de relations sexuelles multiples et débridées. Penser à un garçon, rêvasser sur lui, avoir une relation sexuelle à 16 ans, ça n’est EN RIEN de la mythomanie et s’il faut condamner l’un, il faut essayer de comprendre l’autre et de ne pas alerter la censure par idéalisme et excentricité.

  6. Cajou

    Je lis très souvent ce blog, Ayma et je te trouve bien injuste et cavalière dans ton jugement. « votre avis très subjectif et virulent, comme toujours ». C’est mensonger, très caricatural et réducteur (et ô combien blessant). Et je m’en étonne au vu de ta profession dans le social,…. j’espère que tu ne tires pas toujours des conclusions aussi généralistes sur les gens à partir d’un ressenti momentané et d’une divergence d’opinion.
    Quant au ton acide, quand je relis la discussion, d’un bout à l’autre, je trouve qu’elle commence à déraper à partir du « Non mais sérieux…une nymphomane… », avant cette aigreur dans le ton, il ne s’agissait que d’un échange d’opinions, très intéressantes.

  7. Ayma

    On fait appel aux copines ?

    Moi aussi je le suis régulièrement, ce blog et j’ai eu l’occasion de confronter mon avis à celui de reveline également sur Livraddict pour nombre de livres que perso j’avais bien aimés et qui ne lui avaient pas plu. La première fois, tu t’en fous, la seconde aussi, la troisième tu te poses la question et par la suite, tu te dis « y’aurait pas un souci ? » A ce moment là, Cajou, quand moi je n’ai rien dit n’osant pas mettre mon grain de sel (mais d’autres oui), pourquoi n’es-tu pas intervenue pour dire à reveline que son avis était réducteur et peut-être blessant pour l’auteur ? Parce que oui, je me souviens d’un « j’ai perdu beaucoup de temps en lisant ce dernier Grangé », je trouve ça super blessant pour une personne qui a passé plus d’une année sur un projet donc tu vois, Cajou, la subjectivité est partout 😉 Maintenant j’attire votre attention à toutes les deux sur justement, ce que nous n’aimons pas dans le social, les jugements hâtifs, les partis pris virulents (traiter quelqu’un de nymphomane, même un personnage, c’est virulent, excuse-moi).
    Tu as écrit ça : j’espère que tu ne tires pas toujours des conclusions aussi généralistes sur les gens à partir d’un ressenti momentané et d’une divergence d’opinion.
    Pourquoi ne demandes-tu pas à reveline pourquoi elle se sent obligée d’insister sur le fait que Zoey est une nymphomane ? Pourquoi elle tire des conclusions généralistes sur les gens à partir d’un ressenti momentané ?
    Maintenant là, je me sens attaquée, alors, Cajou, reveline et les autres, venez une heure me remplacer auprès de personnes qui vivent une fragilité et on reparlera de jugements hâtifs !
    Ma simple surprise face à des mots précis (nymphomane) est aigre ? Ne t’arrive-t-il pas de te dire que la nuance pourrait être importante parce qu’un avis est partagé dans la blogosphère, lu et relu ? Et pour faire court, je n’aime pas les propos aussi extrêmes. Quant au ton de reveline « ma chère Ayma » plus le vousvoiement, tu le trouves un peu condescendant, non ? Rassure-moi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s