[Livre gagné à un concours] « La Légende d’Eli Monpress, 1, Le voleur aux esprits » de Rachel Aaron

Editions Orbit

Publié en 2012 ~ Langue : Française ~ 266 pages
Traduit par Guillaume Le Pennec

Temps de lecture : 2 jours et demi

Plaisir de lecture :  Bon mais …

Synopsis 

Eli Monpress est un incorrigible voleur. Mais pas n’importe quel voleur : il est le plus grand de son temps. Car Eli est aussi un magicien puissant, capable d’animer les objets. Aujourd’hui, il est sur le point de tenter le plus gros hold-up jamais réalisé : voler le roi de Mellinor, un pays dont les lois interdisent la magie. Le plan d’Eli est audacieux, mais c’est sans compter sur la magicienne Miranda Lyonet : déterminée à protéger le royaume, elle veut faire arrêter Eli. Et quand le frère aîné du souverain, un magicien banni de Mellinor, décide de conquérir le trône, les affaires se corsent…

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La fraicheur et la drôlerie des premières pages, va, hélas, s’amenuisant au fil du récit. Cependant, l’aspect malicieux et décontracté du style de Rachel Aaron croît et prend finalement le dessus d’une intrigue sympathique mais un peu trop classique et dénuée d’ambitions autres que celle de faire passer un bon moment.

Et de fait on passe un bon moment à lire ce roman fantasy un peu léger mais plaisant. Si le ton est trop jeunesse, quelques touches de noirceur sont apposées ici et là et hisse quelque peu le roman hors de ses sentiers battus et édulcorés. 

La magie mise en place part d’un postulat original, toutes les choses de la nature mais aussi tous les objets qui nous entourent possèdent une âme capable de se mettre au service des mages afin de les aider à vaincre les difficultés de la vie. Et cette mythologie mise en place par Rachel Aaron fonctionne très bien et se révèle très intéressante.

Le fait que l’intrigue se déroule dans un temps passé et au coeur d’un royaume imaginaire où toute magie non-réglementée est bannie donne un appréciable petit côté médivo-conte de fées à l’ensemble.

Ce qui m’aura le plus dérangé au bout du compte, c’est l’omniprésence du personnage de Miranda la magicienne au détriment d’Eli Monpress, censé pourtant être le héros du roman. Miranda est clairement la tête d’affiche de l’histoire et cela met beaucoup trop en retrait Eli et ses mystérieux compagnons de voyage, l’étrange bretteur à l’épée ensorcelée et sa démonveangeance « apprivoisée ». J’aurais aimé également en apprendre davantage sur Eli mais ils restent deux autres tomes pour approfondir ma connaissance du personnage.  

Tous les personnages du roman sont plutôt attractifs. Même si le méchant est un peu trop « méchant » et les gentils parfois un peu trop « gentils ». La psychologie des intervenants manque un peu de nuance. 

Pour résumer ma pensée, un roman fantasy sympathique mais inabouti. J’attends davantage du tome 2 que je suis fort curieuse de lire. 

Je remerci Mycoton32 grâce à qui j’ai gagné ce roman et Orbit pour avoir joué le jeu. 

Publicités

2 Commentaires

    • ladelyrante

      C’est vrai que je suis assez exigente donc souvent assez sévère mais pour le coup je me trouve juste réaliste 😉

      J’irai lire ton billet 🙂

      Oui, vivement le 2 !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s