[LC] « Confessions d’une accro du shopping » de Sophie Kinsella

Editions Pocket

Publié en 2004 ~ Langue : Française ~ 371 pages

Temps de lecture : 2 jours 
Plaisir de lecture  Bon mais …

Synopsis 

Selon Rebecca Bloomwood, « si l’on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n’existerait plus ». Droguée au shopping, notre héroïne s’expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu’elle entretient avec son banquier… Comble de l’ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s’amoncellent… Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c’est la panique. De quoi miner aussi son début d’histoire d’amour avec le séduisant homme d’affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je ne me souvenais plus avoir vu l’adaptation cinématographique. Cela m’est revenu en cours de lecture et en définitive, je trouve que l’histoire passait mieux en film. 

Becky m’a beaucoup agacé par sa superficialité et son manque de sincérité. C’est un personnage qui cumule les défauts et les travers qui ne devient attachant que dans les dernières pages. N’ayant aucune affinité particulière avec la mode et encore moins de passion pour le shopping, j’ai eu du mal à m’identifier à l’héroïne. A la rigueur si elle s’endettait pour acheter des livres …. et encore, Becky est une fille à mille lieux de moi, d’où le manque d’identification ressenti. 

La petite histoire d’amour de circonstance n’est guère palpitante du fait de sa prévisibilité mais bon …

Au final, c’est loin d’être un grand livre, ni un roman désopilant, mais quelques situations font sourire et l’on passe un moment assez relaxant à le lire. Même si comme moi, on n’est pas adepte de chick-lit. Malgré tout, je ne pense pas continuer la série, qui se poursuit sur plusieurs tomes, la légéreté une fois de temps en temps, cela fair du bien aux neurones, mais point trop n’en faut., surtout que j’ai beaucoup d’autres choses à lire cette année. Mais je suis contente d’avoir lu ce bouquin qui trainait dans ma PAL depuis un bon bout de temps.

Publicités

16 Commentaires

  1. stellade

    Merci à toi pour ta participation à cette lecture commune.
    Ton avis me plaît bien.
    C’est vrai que c’est divertissant.
    Ta citation est une phrase que j’ai remarqué aussi.
    Bonnes lectures et à bientôt. 🙂

  2. bebere

    Je ne me suis pas particulièrement attaché à Becky, il faut dire que je ne suis pas une fan de mode et encore moins de shopping. Je ne sais pas si je lirais la suite

  3. Ayma

    Perso, une fois les 50 premières pages d’agacement passées, je l’ai trouvé super attachante, en fait, elle veut tellement bien faire que ça m’a touchée. Certes, l’histoire d’amour ne fait pas rêver mais il est certain que je vais continuer la série. Pour commencer la chick-lit, je pense qu’il vaut mieux s’attaquer à Tiffany Trott de Isabel Wolff ou à Bridget Jones :p

    Comme toi je me suis dit : pourquoi elle achète pas de livres ? xD

  4. Pingback: Confessions d’un accro du shopping, de Sophie Kinsella « Ask me to read
  5. askmetoread

    Les avis de la LC que j’ai lu pour le moment vont plus ou moins dans le même sens. Beckie est agaçante, mais néanmoins attachante – assez paradoxal n’est-ce pas ? Mais au final, on passe tout de même on bon moment à lire ce livre, sans se prendre la tête.

  6. Mathilde

    Je me rapproche assez de ton avis. J’ai eu à peut près le même ressentiment. Mais je vais quand même essayer de continuer avec le tome 2. Il pourrait peut-être y avoir des surprises.

  7. _ananas_

    Comme toi, j’ai eu du mal avec Becky ! C’est vrai que le film passe peut-être mieux à des moments, mais j’ai trouvé qu’il ne respectait pas beaucoup le livre !

    • ladelyrante

      J’avoue que l’ayant vu il y a 2 ou 3 ans, il m’est un peu sorti de l’esprit. Peut-être que les acteurs aidaient à faire mieux passer les choses.
      Merci de ton commentaire.

  8. Pingback: Confession d’une accro du shopping de Sophie Kinsella | Voyage à travers le codex

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s