[Combat d’auteurs] Round 2 : Laurell K. Hamilton vs Patricia Briggs : Mercy Thompson, 6, La Marque du fleuve de Patricia Briggs

Editions Bragelonne

Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 352 pages

Temps de lecture : 2 jours

Plaisir de lecture :  Très bon mais …

Synopsis

Mercy et Adam passent leur lune de miel au bord de la Columbia. Tout devrait être parfait, mais une présence maléfique hante les eaux, emportant des vies innocentes.
Mercy est une marcheuse : elle peut voir les fantômes. Et voilà que l’esprit de son père, mort avant sa naissance, décide de lui rendre visite.
Il est temps pour elle de renouer avec son héritage pour affronter la diablesse de la rivière.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Rien que pour le plaisir de retrouver Stephan et à travers lui de renouer fugitivement avec le monde vampirique de la saga, ce roman vaut d’être lu. Ensuite, ce tome, très différent des autres, de part son intrigue en marge de la mythologie lycanthrope habituelle, et de par l’atmosphère générale qui baigne dans un réel climat d’étrangeté, est sans doute l’un des meilleurs tomes de la série – du moins c’est à ce jour l’un de mes préférés.

La Marque du fleuve fait un peu figure de « hors-série » pour moi, comme s’il s’agissait d’ une histoire annexe à la saga de Patricia Briggs et cela fait du bien de lire une intrigue moins axé sur les histoires de meute des loups-garous (c’est ce qui m’ennuie le plus dans la saga en règle générale) et davantage sur les origines de Mercy, son couple avec Adam et surtout sur d’étranges et passionnantes légendes amérindiennes.

Si des longueurs sont à déplorer dans le cœur du récit, Patricia Briggs étant une adepte de la description de paysages en long en large et en travers, elles n’ont pas vraiment gênée ma lecture de ce très bon roman bit-lit. Me voici (presque) réconciliée avec Mercy (que j’ai trouvé fort sympathique, drôle et touchante ici) et au risque de me répéter j’adore son amitié complice avec Stephan. Du coup, j’ai très envie de lire le tome 7.

Publicités

3 Commentaires

  1. Pingback: Combat d’auteurs – round 2 : Laurell K. Hamilton vs Patricia Briggs : Les résultats ! « Chez Iluze
  2. Pingback: Patricia Briggs – Mercy Thompson, tome 6 : La marque du fleuve | Chez Iluze
  3. Frankie

    Ah, je suis ravie de voir quelqu’un qui, comme moi, n’est pas hyper fan de la meute ! J’adore Mercy et son univers mais là je suis très contente d’avoir vu autre chose et en particulier d’en avoir appris plus sur ces origines. C’est pour moi un très bon tome. Et comme toi, j’adore Stephan, donc j’étais ravie de le revoir un peu ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s